Interaction iode gazeux / aérosols de sodium

Les récents travaux de recherche (Thèse Emmanuel Mathé) menés à l’IRSN et au PC2A ont permis d’améliorer la prédiction de la production d’aérosols lors d’un feu de sodium et de mesurer expérimentalement les réactions chimiques entre la vapeur d’eau et le dioxyde de carbone et les différentes formes physico-chimiques de ces aérosols (carbonates, bi-carbonates, hydroxyde et peroxyde de sodium) qui présentent des niveaux de toxicité très variables. Pendant la thèse de Ankita Jadon, de nouvelles données concernant la réactivité chimique des produits de fission et ces aérosols de sodium ont été déterminées par une approche de chimie théorique (calculs DFT avec le logiciel VASP) complétée par des expériences menées sur les interactions de I2 (g) avec Na2CO3 (s).